Une pêche à la dorade surprenante !

Portrait JacquesCette pêche a été réalisée lors d'une sortie à la dorade avec mon co-équipier, dans le secteur de Cézembre, à marée montante. Nous avions monté des bas de lignes pour la dorade, avec deux hameçons en dérivation et un lest de 80 grammes. Nous avions boetté avec de la coque. Suite à une touche très forte, je me suis demandé quel pouvait être ce poisson qui se débattait si violemment et qui tentait de regagner le fond avec énergie. Après une résistance de quelques minutes le poisson est arrivé enfin en surface. Mais impossible de lui donner un nom ....
Ce n'est qu'en rentrant à mon domicile qu'une recherche sur internet nous a précisé le nom de ce poisson : Le baliste cabri un spécimen des mers tropicales !
Cela laisse augurer de belles périodes climatiques dans notre baie de Saint-Malo - Dinard.
De plus au niveau culinaire, c'est un poisson excellent même si la peau est véritablement du "cuir".

Bonne pêche à tous.  Halieutiquement vôtre

Jacques Souplet-Audrain (Adhérent Adupp)

 

Poisson Baliste


Le baliste cabri (Balistes capriscus) est une espèce de poisson vivant habituellement en milieu récifal sub-tropical. Il colonise également les lagons, les baies et les ports. Avec le réchauffement des températures, le baliste remonte très au nord, et il est devenu commun en septembre dans les filets de pêcheurs d'Audresselles (cap Gris-Nez), au nord du Pas-de-Calais. Il se nourrit de crustacés et de mollusques qu'il broie avec sa puissante mâchoire. Sa chair est ferme et gouteuse, il faut néanmoins fileter le poissons pour éviter la cuisson de la peau et de la tête qui donne un mauvais gout. Le filetage est très difficile à cause de l'épaisseur de la peau.

Au moment de mourir, il émet des sons semblables à des grognements humains.