Compte-rendu réunion Mairie-Adupp du 4 août 2016

Étaient présents :      Gilbert Bedard, Christian Corbel, Mr Rouzel pour la Mairie
                                    Louis Penhouet, Jean-Yves Romagné pour l’Adupp
Absents :                    Patrick Constant (Yacht-Club), Julien Poussin (Dinard Nautique), Jacky Simon                              

L’objectif était de faire un point d’avancement des différentes questions concernant le port de Dinard.

1 – Désenvasement du port :

Un appel d’offres a été lancé en juin 2016.

L’Adupp s’étonne de ne pas avoir été consultée pour l’élaboration du cahier des charges.

A cela, Mr Bedard nous indique qu’il s’agit d’un pré-projet et qu’il n’est absolument pas définitif.

Louis Penhouet fait remarquer que certains points, comme par exemple les profondeurs de dragage ou la largeur du chenal, doivent être discutés ensemble afin de répondre au mieux aux besoins des usagers et des coûts.

L’engagement est pris pour une concertation prochaine concernant le désenvasement.

2 – Budgets :

Le rappel est fait concernant l’obligation de paiement pour tous les mouillages d’associations ou non.

Dans ce cadre, il est demandé que l’inventaire de tous les mouillages de la baie soit fait afin d’avoir une vue générale des redevances.

Dragage : Montant de la provision en 2017 ?

3 – Le règlement du port est à la signature et sera prochainement diffusé.

4 – Logiciel de gestion des mouillages :

Le logiciel a apporté à l’équipe du port une plus grande facilité de gestion.

Par contre, l’ancien courrier de renouvellement de mouillage de début d’année signalait aux usagers la possibilité d’être contactés par les diverses associations (dont l’Adupp).

Cette disposition n’ayant pas été reconduite en 2016, serait-il possible de la remettre pour la prochaine saison 2017 ?

L’Adupp rappelle sa demande d’accès à la liste d’attente au même titre que les autres ports.

5 – Diminution des coûts :

Dans un souci d’optimisation des coûts de personnel, l’Adupp demande si après le départ de Lionel Marrie, ce dernier sera remplacé l’hiver, sachant que la gestion informatique et l’entretien des nouvelles navettes ont bien évolué depuis l’année précédente. Christian Corbel nous signifie son grand étonnement à propos de cette demande et nous assure que la charge de travail occupe pleinement 4 permanents l’hiver.

L’idée de vouloir reprendre l’entretien des navettes ne nous semble pas pertinente, complexité des moteurs, besoins d’outillages adaptés (valise diagnostique). Il serait souhaitable de faire un bilan chiffré avant la prise de décision.

Afin d’en informer les usagers et d’éviter toute polémique concernant cette charge hivernale, serait-il possible d’avoir la liste des travaux à effectuer pendant cette période ? Christian Corbel donne son accord sur ce sujet.

6 – Navettes :

L’Adupp renouvelle sa demande pour une prolongation de l’horaire à 21 heures pour juillet et août. En effet, par beau temps et déplacement jusqu’aux Ébihens par exemple, le retour pour 19h30 est parfois trop tôt. Gilbert Bedard va examiner cette demande.

7 – Parking :

L’Adupp propose une fermeture des barrières avec accès badge pendant les ponts et week-ends de mai au même titre que ceux de juin. Cette proposition va être examinée.

Le stationnement abusif ou non autorisé est toujours malheureusement d’actualité ! (A noter qu’un automobiliste n’ayant pu sortir du fait de la barrière abaissée l’a carrément forcée et détériorée !)

Il y a 2 ou 3 ans, l’Adupp rappelle avoir proposé un « badge » à déposer sur le tableau de bord de chaque véhicule autorisé. Cette solution, d’origine Adupp, n’avait pas été par tous.

Cette idée semblerait intéressante à reprendre sous la forme du badge actuel avec numéro de mouillage et mis sur le tableau de bord de chaque voiture autorisée en stationnement. Cela permettrait de repérer plus facilement les «contrevenants» ! Christian Corbel se propose d’examiner cette solution.

8 – Paiement Essence par Carte bleue :

Un terminal de saisie du code secret est d’ores et déjà disponible à la station essence mais se limite à une longueur filaire 6 mètres maximum. Au-delà, il faudra remonter sur le quai par l’échelle si on ne veut pas communiquer son code.

9 – Ponton :

L’Adupp signale les occupations prolongées au ponton pour cause de lavage ou carrément sans personne à bord. Si cet état de fait n’est pas gênant aux périodes creuses, il n’en va pas de même aux périodes d’affluence ne permettant pas parfois les débarquements d’autres usagers !

Sans tomber dans une stricte discipline d’interdiction, il serait peut-être possible de prendre une photo du bateau « ventouse », amarré sans son propriétaire, et de lui envoyer un courrier de rappel du règlement. Question à examiner :

Pompe eau noire : Qu’en est-il ? Pourquoi a-t-elle été enlevée ?

10 – Animation estacade : Projet sans demandeur et donc abandonné.

11 – Rénovation Capitainerie : Toujours à l’ordre du jour mais problème de financement.

12 – Station Carburant : Projet d’automatisation des pompes.

                                                                                   Jean-Yves Romagné